Occupation de l'espace verbal

Par espace verbal, nous entendons l'ensemble des interactions verbales de la classe, qu'elles aient ou non trait à l'apprentissage.

L'usage du temps de parole se construit petit à petit. Dès la crèche, on la parole plus souvent aux garçons qu'aux filles, et que quel que soit le sexe de l'enseignent. Même lorsqu'il s'agit d'une question ouverte à toute la classe, la parole est plus souvent donnée aux garçons et on la leur laisse plus longtemps. Les filles sont plus souvent interrompues par leurs camarades de sexe masculin, les garçons étant plus prompts à prendre la parole sans qu'elle leur soit donnée. Or, si l'enseignant-e laisse faire, les jeunes garçons apprennent implicitement qu'ils peuvent couper la parole en toute impunité. Les comportement des adultes conduisent donc les garçons à prendre la parole sans y être invités et à attirer leur attention en étant turbulents.

  • Prêtez attention à la manière dont vous distribuez la parole en classe.
  • Faites respecter les règles de prise de parole, lors d'interventions spontanées des élèves (les garçons ont plus souvent tendance à prendre la parole sans lever la main).
  • Veillez à équilibrer systématiquement les prises de parole en alternant filles et garçons lorsque vous sollicitez un-e élève.
  • Limitez la prise de parole spontanée.
  • Découragez les interruptions lorsqu'un-e élève parle.
  • Faites écrire la réponse avant de demander aux élèves de la donner.

Le comportement des garçons en classe est globalement plus perturbateur. Avez-vous constaté ce phénomène ? Plusieurs stratégies tendent à prévenir le chahut? Une des stratégies éprouvées consiste à séparer les garçons perturbateurs et à les placer à coté de filles studieuses. Mais quels sont les effets de ce choix ? 

  • C'est une manière d'instrumentaliser les filles dont on ne prend pas les besoins en compte ; elles sont alors transformées en auxiliaires pédagogiques.
  • Cette stratégie n'amène pas les garçons agités à assumer la responsabilité de leur comportement.