Des apprentissages différenciés

En classe, les élèves n'acquièrent pas seulement des compétences disciplinaires. Ils développent aussi des aptitudes sociales et adoptent des comportement en interaction avec les enseignant-e-s et avec leurs condisciples : c'est ce qu'on appelle le curriculum caché.

De manière plus spécifique, le curriculum caché désigne l'ensemble des pratiques qui agissent en marge du programme officiel, à travers les choix des enseignant-e-s et leurs interactions avec les élèves. Il est qualifié de caché car il n'est perçu ni par les enseignant-e-s ni par les élèves et échappe donc à leur conscience.

Nous allons analyser les comportements de classe et le curriculum caché et nous interroger sur leurs impacts sur les trajectoires des jeunes : 

  • Suscite-t-on de la même manière les intérêts et les goûts pour les différentes matières ?
  • Comment la parole est-elle répartie entre filles et garçons en classe ?
  • Leurs comportements sont-ils appréciés de la même façon ?
  • Comment la cour de récréation est-elle occupée par les filles et les garçons ?

Le traitement "neutre" des filles et des garçons n'existe pas. Cependant, en tant qu'enseignant-e-, vous pouvez profiter de la relation pédagogique pour intervenir dans le sens de l'égalité et contrecarrer les représentations et les pratiques discriminantes, en mettant en place une pédagogie : 

  • égalitaire : qui tient compte des inégalités réelles entre élèves et vise à les supprimer.
  • engagée : soucieuse de transformer les rapports sociaux de sexe.